La place accordée à l’environnement au Vietnam

Environnement au Vietnam: réflexions et actions entreprises

La grande diversité de l’environnement est la richesse la plus importante du Vietnam. Bien entendu, on ne peut pas s’attendre à voir ce que le Vietnam d’il y a cent ans possédait quand tout était sauvage et abondant. C’est maintenant que le Vietnam se trouve face à une situation problématique: laisser ses écosystèmes exposés à une surexploitation ou les exploiter et préserver d’une manière plus sage.

Envie de découvrir le Vietnam?

Réservez dès maintenant votre séjour avec Hanoi Voyages !

L’environnement au Vietnam: un atout important

On peut constater que le tableau général de l’écologie vietnamienne se caractérise par ces points suivants:

Tout d’abord, les écosystèmes vietnamiens sont variés dans l’ensemble du pays et au sein même d’une région. Par exemple, dans le Nord vietnamien, cohabitent une multitude de micro-environnements tels que les lacs, les courants d’eaux, les marais, les montagnes karstiques, les forêts à des altitudes très différentes, les côtes avec des mangroves ou coraux…C’est pareil pour le Centre du pays où le monde aquatique se mêle avec le monde karstique ou la végétation dense. Le Mékong avec ses multiples bras constitue aussi un monde écologique très particulier qui avoisine des terres aux eaux salées et aux mangroves, la mer, les îles…

vietnam-environnement-paysage

La diversité des espèces peuplant ces mondes écologiques très variés est un autre critère important pour estimer les valeurs de l’écologie vietnamienne. Statistiquement, le Vietnam se trouve parmi les 25 premiers pays ayant un niveau de diversité biologique des plus élevés. Concrètement, il existe au Vietnam entre 20.000 et 30.000 espèces végétales. Pour ce qui concerne la faune, le Vietnam est aussi classé parmi les pays d’Indochine qui regorge le plus d’espèces, surtout de celles endémiques.

Depuis 10 ans, le Vietnam est connu comme le pays où on découvre assez d’espèce rares, celles endémiques ou de nouvelles espèces, soit végétales, soit animales, comme de nouvelles espèces orchidées, des colonies de gibbons, des loutres rares… Toutes ces découvertes sont les preuves de la diversité et de la qualité des écosystèmes vietnamiens, ainsi que de l’importance des milieux naturels bien préservés pour la reproduction et la multiplication des espèces naturelles. Pour exemple, le parc national de Cat Ba au Sud de la Baie de Ha Long est réputé pour ses pandars, ses primates à tête dorée. Le parc national de Cat Tien est très connu pour sa petite population de Rhinocéros de Java3,4, de nombreux autres animaux en danger comme le Gibbon noir, le gibbon Nomascus gabriellae3.

vietnam-environnement-paysage-1

L’environnement face à des défis majeurs

Jusqu’ici, face à la croissance économique souvent génératrice d’effets polluants et aux nouvelles menaces liés aux activités de chasse ou de déboisement illégales, le Vietnam est déjà conscient de la nécessité de préserver ses écosystèmes. Il a délimité 11 zones ayant la dimension de parcs nationaux pour favoriser la protection des forêts contre les risques de déforestation ou de chasse illégale, dont les plus fameux sont Cuc Phuong, Ba Be, Cat Ba, Xuan Son dans le Nord, Phong Nha, Bach Ma, Chu Mom Ray, Kon Ka Kinh au Centre, Tram Chim, Cat Tien, U Minh Ha, Phu Quoc dans le Sud.

Les organisations mondiales collaborent activement avec le Vietnam pour délimiter les zones à protection spéciale. Nombreux sont les parcs nationaux du pays qui ont été reconnus comme “zone biosphérique mondiale” par l’Unesco, comme le parc national de Cat Ba au Nord, celui de Cat Tien au Sud, celui de Xuan Thuy au cœur du delta du fleuve rouge, celui de Pu Mat au Centre à proximité avec le Laos.

vietnam-environnement-paysage-2

Le Vietnam réalise également l’importance des mondes aquatiques pour ses écosystèmes ainsi que pour la région et le monde. Ainsi, le Vietnam a multiplié ses actes en vue de la reconnaissance mondiale de ses zones marécageuses. Jusqu’ici, le pays est fier d’avoir eu ses 5 zones marécageuses figurer dans la liste des zones RAMSAR du monde à savoir le lac de Ba Be, le parc national Xuan Thuy au Nord, le marais Bau Sau du parc national de Cat Tien, les parcs nationaux Tram Chim et Mui Ca Mau dans le Sud.

Pour le moment, il est à avouer que les activités touritiques écologiques demeurent peu répandues par rapport aux autres formes de tourisme au Vietnam. Les régions qui ont déployé le plus activement des activités dans ce sens sont Cat Tien au Sud, Ba Be, Cat Ba, Cuc Phuong, Hoang Lien dans le Nord, . Mais il manque encore des initiatives vraiment innovantes pour créer une percée dans ce domaine.

Pour composez votre voyage au Vietnam, rendez-vous sur notre site Hanoivoyages.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser : 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour vos voyages 100% sur-mesure en Asie du Sud-Est : Hanoi Voyages !