Le Pont Japonais de Hoi An – entre histoire et légende

Le Pont Japonais, véritable symbole de la ville de Hoi An, ne cesse d’éblouir les touristes venant des quatre coins du monde. Cependant, avez-vous déjà entendu l’histoire et les légendes à propos du Pont Japonais ? Venez donc en apprendre plus avec nous sur cette œuvre culturelle !

Envie de découvrir le Pont Japonais de Hoi An ?

Allez-donc le voir de plus près avec Hanoi Voyages !

Le Pont Japonais, symbole des relations anciennes entre le Vietnam et le Japon

Le Pont Japonais est aussi connu sous le nom local de “Pont de la Pagode”. Il est devenu par son charme une image indissociable de la ville antique de Hoi An. C’est d’ailleurs l’un des très rares témoignages de la présence de Japonais au Vietnam.

En 1719, le seigneur vietnamien Nguyen Phuc Chu visita le pont. Celui-ci lui a offert ces jolis mots “Lai Vien Kieu”, en français “Pont des amis lointains”. Il est rare de trouver un pont à travers une rivière aussi conséquent et charmant que le Pont Japonais. Plus qu’un monument ayant la fonction d’un passage pur et simple, c’est aussi un magnifique symbole du croisement de cultures différentes.

La pagode et sa légende

Les commerçants japonais ont bâti ce fameux pont en 1593, d’où son nom “Pont Japonais”. Au tout départ, le pont a surtout servi de passage entre le quartier japonais et le quartier chinois. La pagode fut construite plus tard en 1653. On dit que la pagode fut construite en hommage à une légende japonaise, celle de l’épée percée contre le dos du monstre Mamazu. Traumatisé par ce coup d’épée, il ne pouvait bouger sa queue. Ce qui créa un tremblement de terre.

À la différence de la plupart des pagodes au Vietnam, on y vénère le génie protecteur de la direction du Nord au lieu des statues de Bouddha.

Plus qu’un simple pont, une œuvre architecturale

Sa toiture originale rappelant la forme d’un arc-en-ciel fait toute la beauté du monument. Aussi, le pont passe au-dessus d’un passage principal et possède deux couloirs latéraux. C’est pour cette raison que le Pont Japonais à un charme si particulier. Le passage principal du pont donne sur la rivière Hoai.

Les motifs qui ornent la plupart des structures en bois laqué proviennent de diverses cultures: vietnamiennes, chinoises et japonaises. Par exemple, les deux bêtes aux deux bouts du pont -un singe et un chien- sont vénérés au Japon.

Pont Japonais

Visiter le pont Japonais

À savoir: il est gratuit de photographier le Pont Japonais, cependant la visite est payante si vous souhaitez le traverser.  Il existe un ticket coûtant 120.000 VND, avec lequel vous pourrez faire le tour de cinq monuments de Hoi An.

Le Pont Japonais est l’une des attractions phares à Hoi An, mais aussi du Vietnam en général. En effet, il est trouvable sur les billets de 20.000 dongs ! Et vous voilà incollable sur l’histoire de celui-ci. Mise à part le Pont Japonais, la ville de Hoi An regorge d’activités et monuments autant culturels qu’authentiques ! Alors qu’attendez-vous pour arpenter les rues de Hoi An ?

N’hésitez pas à visiter notre site Hanoivoyage.com si vous souhaitez en savoir plus sur nos circuits au Vietnam !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser : 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.