Le spectaculaire itinéraire vers Mu Cang Chai

Les chemins escarpés de l’itinéraire vers Mu Cang Chai

 

Si vous prenez la route en direction de Mu Cang Chai, ne vous empressez pas d’arriver à votre hôtel. Profitez-en pour faire des arrêts sur la route ou des détours dans des villages en altitude pour contempler les paysages splendides et immortaliser ces moments uniques avec votre appareil-photo.

 

Les cols sur la route de Mu Cang Chai méritent particulièrement votre attention. S’ils mettent à l’épreuve le talent des chauffeurs ou font palpiter votre coeur, ils promettent de vous offrir des vues superbes sur les rizières dressées comme des échelles contre le ciel.

Envie de découvrir la beauté Mu Cang Chai?

Réservez dès maintenant votre séjour avec Hanoi Voyages !

Le Col de Khau Pha sur la route de Mu Cang Chai

 

Après la vallée étendue de Tu Le, votre voiture commencera à grimper le premier col, celui de Khau Pha, le plus long sur cette route. Au premier virage, sur votre droite, une profonde vallée se creusera entre deux chaînes de montagnes et d’énormes sculptures se succéderont sur leurs flancs. À travers les siècles, les mains ingénieuses des hommes courageux ont patiemment taillé cette terre aride, créant des étages de réservoirs d’eau qui se superposent les uns sur les autres, formant des pyramides dont les pieds sont les collines les plus basses et les sommets s’élèvent très haut dans le ciel.

 

Ici, il semble que les H’Mong et les Thai ne gaspillent aucun bout de terre pour cultiver le riz. Le tout crée un vaste tableau qui s’expose entre le ciel et la terre. C’est entre mi-Septembre et fin Octobre que toutes les couleurs les plus brillantes ressortent, quand les épis de riz mûrissent.

Mu-cang-chai-vallée

Sur la route de Mu Cang Chai: La Pan Tan et Che Cu Nha

 

Si vous désirez voir les rizières les plus spectaculaires de Mu Cang Chai qui se dressent comme des échelles contre le ciel, il vous faudra vous éloigner de l’axe routier principal, grimper les cols conduisant à La Pan Tan ou à Che Cu Nha. Si les cols sur ces tronçons ne sont pas longs comme les autres cols, ils sont par contre très sinueux et pentus, étroits même. Ce sont les épreuves les plus difficiles pour les chauffeurs. Mais les récompenses seront énormes.

 

À l’approche de la récolte de riz au milieu de Septembre, les “échelles longues et pentues contre le ciel” brillent d’un jaune éclatant, comme si c’était un cadeau que le ciel a offert une seule fois par an à cette terre extrêmement pauvre, habitée essentiellement par les H’Mong, pour permettre aux voyageurs d’apprécier leur labeur. Les champs en terrasse de La Pan Tan et de Che Cu Nha ont été classés aux patrimoines nationaux, à côté des champs en terrasse les plus jolis et spectaculaires d’Asie.

Les magnifiques couleurs de Mu Cang Chai

Le col de O Quy Ho entre Sapa et Mu Cang Chai

 

Si vous partez pour Mu Cang Chai depuis Sapa, vous devrez passer par le col de O Quy Ho de plus de 40 km, réputé pour être le plus long du Nord-Ouest du Vietnam. À son sommet à 2000 mètres d’altitude surnommé “Porte céleste”, vous serez étouffé par la grandeur des chaînes de montagnes, la profondeur des vallées sous vos yeux, la longueur d’une route sinueuse qui serpente comme un long ruban à la hauteur des nuages.

 

C’est l’un des rares endroits du Nord-Ouest où on entrevoit de la neige en hiver. Le vert des feuillages très fins et spécifiques d’une végétation à perte de vue de la chaîne de Hoang Lien Son est aussi très particulier. Si la topographie du Nord vietnamien est souvent comparée à nombre de dragons qui s’allongent en direction du Nord-Ouest vers le Sud-Est, c’est certes ici que se trouvent leurs têtes très orgueilleuses.

rizières de Mu Cang Chai

Suoi Giang, entre Hanoi et Mu Cang Chai

 

Entre Ha Noi et Mu Cang Chai, vous pourrez aussi en profiter pour monter à Suoi Giang. Après le bourg de Nghia Lo, à votre arrivée au bourg de Van Cha, vous ferez un détour sur votre gauche, et c’est là que les cols long de 13 km, les plus pentus, étroits et sinueux de Suoi Giang commencent. À l’approche du sommet de Suoi Giang, des théiers vieux à gros troncs se trouvent alternés entre des bois sauvages au point qu’on ait du mal à distinguer de loin les théiers d’autres arbres sauvages.

 

À cette altitude de 1500 mètres, les H’Mong habitués depuis des siècles à vivre entre le ciel et la terre ont cultivé des théiers qu’ils laissent pousser naturellement et sauvagement dans les forêts. Avec une température toujours douce à cause de l’altitude, les feuilles de théiers d’ici sont d’une qualité exceptionnelle.

 

Pour découvrir nos circuits au Vietnam, visitez notre site Hanoivoyage.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser : 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour vos voyages 100% sur-mesure en Asie du Sud-Est : Hanoi Voyages !